Les Oméga 3 : des acides gras essentiels !


Les Oméga 3 sont essentiels à votre santé. Ils participent tout au long de votre vie à votre bien être physique et moral. Mais savez-vous réellement ce que sont les Oméga 3 et quel est leur rôle ?
 
Qu'est ce que les Oméga 3 ? 
 
On distingue généralement les « mauvaises graisses » des « bonnes graisses ».
Les mauvaises graisses (acides gras saturés) sont présentes dans les viandes grasses, le lait et le fromage. Elles sont qualifiées de mauvaises, car elles augmentent le taux de cholestérol. Au contraire, les bonnes graisses participent à notre équilibre grâce à leurs effets bénéfiques sur notre santé.
 

 


Les « bonnes graisses  » ou acides gras insaturés sont regroupés en deux grandes familles :
  • les acides gras mono-insaturés ont une influence directe sur le taux de cholestérol dans notre sang,
  • les acides gras poly-insaturés.
Les acides gras poly-insaturés (acides gras essentiels) sont scindés en deux sous-groupes : les Oméga 3 et les Oméga 6.
Ces acides gras sont indispensables au corps et au cerveau durant la croissance, mais également tout au long de la vie, afin d’assurer l’équilibre de l'organisme, mais également de prévenir les maladies cardio-vasculaires.
 
L'organisme est incapable de synthétiser en quantités suffisantes ces acides gras, il est donc nécessaire d’enrichir notre alimentation en Oméga 3 et 6, afin de profiter de leurs bienfaits.
 
 
 
Oméga 3, Oméga 6, quelle différence dans notre alimentation ? 
 
Aujourd’hui l'alimentation occidentale est relativement carencée en acides gras Oméga 3.  Or elle doit être composée approximativement d'1/4 d'acides gras saturés, de plus de 50% d'acides gras mono insaturés et le reste d'acides gras poly-insaturés. Le ratio entre les Oméga 3 et Oméga 6 doit alors être de 1/6.
Ces dernières années, les efforts ont porté sur les Oméga 6. Les Oméga 3 ont été négligés; de ce fait les aliments devenus usuels sont trop exclusivement riches en acides gras poly-insaturés Oméga 6 et le rapport Oméga 3/Oméga 6 est de 1/15 à 1/50 dans les sociétés occidentales.
Enrichir notre nourriture en Oméga 3 devient donc indispensable !

Voici un comparatif produit sur quelques aliments du quotidien et leurs apports en Oméga 3 :



Saumon fumé
Oeuf dur
Jambon cru fumé
Volaille cuite    
Steak haché
Total oméga 3 (pour 100 g d'aliment comestible)
2,819g
0,1104g
0,1934g
0,14187g
0,012g
                                                                                           Source: ANSES
 
Quels sont les effets des Oméga 3 ? 
 
Les Oméga 3 participent à notre bien-être quotidien.
 
  • Durant l’enfance
 
Les Oméga 3 jouent un rôle essentiel dans le développement des fonctions cérébrales, en particulier sur la capacité de concentration, la mémoire ainsi que sur les facultés d’apprentissage.
 
  • Chez l’Adulte
Ces acides gras essentiels participent au bien-être mental. Des études ont permis de constater que des gens carencés en Oméga 3 présentaient des symptômes étroitement liés à la dépression. Ces personnes présentaient un taux trop élevé d’Oméga 6 dans le sang.
Les personnes souffrant d’un taux d’Oméga 6 trop élevé, peuvent souffrir d’inflammation telles que l’arthrite ou les dermites. Les Oméga 3 permettent alors de rééquilibrer ce ratio Oméga 3/Oméga 6 et ainsi de soulager l’inflammation, mais également de soulager la résistance immunitaire.
 
  • Chez les Séniors
 
Les Oméga 3 permettent de prévenir des risques cardio-vasculaires. Les risques de maladies cardio-vasculaires dépendent de plusieurs facteurs. Certains d’entre eux sont inévitables, tel que le fait que l’homme est plus sensible que la femme. Un autre facteur est le caractère héréditaire de ces maladies.
Cependant hormis l’âge, le sexe et l’hérédité, nous pouvons jouer sur notre alimentation ainsi que notre activité physique afin de limiter ses risques. Une alimentation équilibrée et riche en Oméga 3, accompagnée de sport a un rôle préventif.
 
 
Où trouve t-on les Oméga 3 ?

On distingue 3 sous catégories d’Oméga 3 :
 

 
  • L’acide alpha-linolénique ne pouvant être synthétisé par notre organisme est fourni exclusivement par notre alimentation : on les retrouve dans certaines huiles végétales en particulier l’huile de noix et de colza
 
  • À partir de cet acide, notre organisme est capable de synthétiser l’EPA et le DHA mais pas en quantités suffisantes pour répondre à nos besoins. Il est donc nécessaire d’enrichir notre alimentation de ces deux acides gras. On retrouve ces derniers dans les poissons gras tels que le thon et le saumon.
Diasite
powered by